mercredi 8 janvier 2014

Vivre à Londres : tout un programme




Les voyages forment la jeunesse comme le rappellent généralement nos grands-mères. Même si l'ancienne génération n'a pas eu la chance de voyager comme la génération Y, elle reconnaîtra que découvrir le monde permet de s'ouvrir à d'autres cultures et par le même biais de s'enrichir de toutes ces expériences. De nombreux étudiants traversent d'ailleurs la Manche chaque année pour s'installer à Londres le temps d'un été et bien souvent décident de rester dans la capitale britannique. Mais qu'est-ce qui y attire les français?


Tout d'abord le travail, la Grande-Bretagne a traversé la crise, elle aussi, mais a su se montrer plus flexible que la France. En effet, les entreprises créent de nombreux contrats "zéro heure" ce qui signifie que le nombre d'heures effectuées par l'employé n'est pas explicité dans le contrat. Un million de travailleurs travailleraient ainsi en Grande-Bretagne. Les entreprises embauchent ainsi selon leur besoin et les employés sont ainsi payés selon les heures réalisées. Cependant, la City de Londres intéresse grandement les étudiants des écoles de commerce, de finance et des grandes écoles. L'une des plus importantes places financières internationales propose, en effet, des salaires de 20 à 50% plus élevés qu'ailleurs. Les jeunes cherchent également une autre culture d'entreprise. Alors que la France est frappé par le syndrome du "petit chef", les anglais ont su donner davantage de liberté à leurs salariés. L'autonomie au travail fait partie intégrante du bien être des employés. De plus, à Londres un individu n'est pas étiqueté uniquement en fonction de ses études et de son âge mais selon ses idées.

Londres est une mégapole cosmopolite avec une multitude de quartiers qui ont chacun leurs cultures et leurs ambiances. La capitale reste constamment en éveil avec des magasins ouverts 24h/24, on y trouve donc ce que l'on veut à n'importe quelle heure. Alors que la plupart des capitales sont très macadamisées, Londes a su conserver de nombreux parcs. Cependant, l'un des problèmes de la capitale est le prix des logements. Il est très courant de voir des personnes d'une trentaine d'années vivrent en colocation avec trois ou quatre autres personnes. Malgré, les salaires plus élevés, les appartements restent inaccessibles à moins que vous n'habitiez loin du centre. Ce qui dit loin de Londres, dit une heure de transports en commun minimum collés serrés.

Les londoniens sortent en permanence. Alors qu'en France, il est coutume d'inviter les gens chez soi autour d'un repas, la mode anglaise est le pub. Les pubs sont le point de ralliement après le travail entre collègues ou le week-end entre amis pour voir le match. C'est l'occasion de se détendre autour d'un verre et de socialiser. A Londres, vous trouvez un pub à chaque coin de rue et curieusement, malgré certaines façades désuettes, l'endroit sera plein à craquer. Ne cherchez donc pas à inviter un anglais à la maison car il ne vous rendra probablement pas l'invitation.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire